Chronique hebdomadaire

La première chronique sera consacrée à la méthodologie du blog. 
La nécessité première est d'instaurer la confiance entre vous et moi.
Il est donc important que vous parcouriez qui je suis, où je me situe, quel est mon parcours.

Pour le 150 ème anniversaire de la République, Emmanuel Macron a prononcé un discours au Panthéon à Paris. J’ai attentivement écouté le locataire de l’Elysée. Il a parlé de République. Il y eut de belles phrases sur l’histoire et sur les belles valeurs que porte la République. Par delà la politique politicienne et d’un pour ou contre Macron, l’anniversaire des 150 ans de la République, proclamée par Léon Gambetta en 1870 pour la troisième du nom, méritait une commémoration qui aurait pu être l’occasion de célébrer un unité nationale à renouveler pour regarder loin, bien au-delà des frêles ép... Lire la suite

En ce matin du 4 septembre 2020, La rentrée ? Quelle rentrée ? Le monde devient-il fou ? Avons-nous perdu tant de bon sens ? N’est-ce plus la chose la mieux partagée comme écrivait Descartes ? Avons-nous oublié tous jugements de valeurs, toutes mesures de nos vie en ce bas monde ? A tous les étages de notre société, la dérégulation semble la norme, les postures de quelques vagues idées tiennent lieu d’idées et de style de vie. L’indignation permanente, mais la fausse indignation insignifiante, semble de mise. Les faux combats, menés par par de faux dévots, inondent nos écrans. Le futile le... Lire la suite

Je suis citoyen français comme vous !   Comme des millions d’autres citoyennes et citoyens français je pense que nous vivons en démocratie et je souhaite me tenir informé. Notre démocratie n’est pas parfaite, elle est en « crise », mais cela est un autre débat.   Avec la pandémie du Covid 19 nous traversons une période particulière. La pandémie a mis en lumière les dysfonctionnements de notre pays, de l’accès à l’information, de la place des débats, du rôle des réseaux sociaux, de la confiance en la parole des représentants politiques, de l’État...   La première préoccupation en démo... Lire la suite

02 décembre 2018 Il était une fois… La révolte populaire accable Macron, devenu le symbole de « Président des riches ». Est-il le seul responsable ? Depuis 35 ans, exactement depuis 1982, deux grands partis de gouvernement se sont partagé le pouvoir, non parce que notre démocratie fonctionnait, mais grâce à une série de « votes utiles », de « votes barrages », de culpabilisation des citoyennes et des citoyens sur un « danger fasciste » fabriqué, sur un retour du « péril totalitaire communiste », puis par des culpabilisations successives sur l’incapacité du peuple de France à s’adapter. A s’a... Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
J'accepte
Je refuse